9.7.08

Un jardin au sud




10

Comme : c’est peut-être moins une affaire de ressemblance pour expliquer
Qu’un désir de réversible métamorphose. Jardin comme
N’importe quoi, et tout
Comme un jardin.


11

Elle est comme un jardin pourrait-on dire,
Comme on l’a dit souvent,
Fleurs de printemps, feuillages, ou rosier d’automne
Ou pivoine déjà
Comme un souvenir de couleur
Pas loin des tendres laitues, des petits fruits rouges
Auprès de la clôture. Elle est comme un jardin
Cultivé défait propre et parfois
Tout envahi de grande et belle mauvaise herbe :
Elle est comme un jardin comme
On n’a jamais dit, comme elle est.


12

Il est comme un jardin ça se dit moins
Mais quand même aussi poèmes
De troubadours, de miniature arabe ou persane,
Sourire de cerisier jeune, ses premiers fruits,
Haricots bientôt trop secs dans leurs cosses
Ou la main de mon père contre un prunier qui va mourir :
Il est comme un jardin, désordre
D’outils laissés, bouts de planches, petit sachet de papier déchiré
Il est comme un jardin comme
On n’a pas souvent dit, comme il est.

James Sacré
Artiste plasticienne, je trace des chemins de traverse ici là ailleurs.
I'm a short cuts maker, here and there and elsewhere, at the edges of the world with a cell phone. Singular moments when life tests space.

Les images (réalisées avec un photophone ou deux) et les textes de ce blog ne sont pas libres de droit.
Pour toutes utilisations ou achat d'une image merci de me contacter kalucine@gmail.com

Et si vous aimez me suivre ... j'ai décidé d'échanger mon bouton Like de Facebook par un bouton Faire un don de Paypal car Il n'y pas d'amour, il n'y a que des preuves d'amour (Jean Cocteau), Merci d'avance.
Karine Maussière